• Share on Google+

Internet regorge de projets avortés et d’entreprise qui ont coulé ou simplement changé d’identité. Tous ces projets ont un jour existé sur internet, et tout spécialement auprès de Google. Ils ont une base solide en terme de référencement, et c’est précisément ce qui nous intéresse.

Petit point sur les domaines

Avant de commencer, faisons un petit point sur les noms de domaine pour les plus débutant d’entre-nous : on parle à tort « d’acheter » un nom de domaine, mais en vérité, nous le louons. Nous payons, par exemple, 15$/an pour avoir le droit d’exploiter le nom de domaine google.com.

Cependant, tant que nous sommes bien propriétaires du domaine, nous pouvons le renouveler autant de fois que nécessaire sans risque que quelqu’un ne nous le « vole » (sauf oubli de notre part).

Backorder, dropcatching … ce n’est pas du vol !

Attention toutefois, je ne parle pas de « vol de domaine » ou du fait de renouveler un domaine juste avant une société ou une personne qui l’aurait oublié. Cette pratique est bien entendu illégale, en plus de ne pas être très honnête. Ici, je vous parle de backorder (ou dropcatching), donc du fait d’acheter un domaine qui aurait été « abandonné » par une personne ou une société, et qui est donc de retour sur le marché.

D’ailleurs, « l’oubli » de renouvellement d’un nom de domaine n’est pas réservé aux petites entreprises. Certaines très grosses entreprises oublient régulièrement, ce qui donne des situations assez singulières !

Pourquoi utiliser un domaine expiré ?

Vous l’aurez compris, il est possible d’utiliser le travail SEO et la visibilité de quelqu’un d’autre pour booster le lancement de son propre business. Ça peut être très bénéfique sur de nombreux points, puisque l’essentiel du référencement (et parfois plus) a été effectué par une autre personne des mois/années auparavant. Ça nous permet de lancer un site avec déjà un certain trafic, mais surtout de simplifier les futures opérations SEO qui seront faites sur le site (c’est toujours plus simple d’améliorer le SEO d’un site qui a déjà fait ses preuves auprès de Google en ayant, par exemple, 500 backlinks).

Les avantages d’un domaine expiré

Bénéficier du passif du site : Ça permet tout d’abord de bénéficier de la totalité du passif du site. Si le site a payé des articles sponsorisé, fait des campagnes de netlinking, et que ces liens sont toujours en ligne, c’est pour vous.

Éviter la sandbox : Un domaine expiré permet également d’éviter la sandbox de Google. La sandbox (bac à sable), c’est une quarantaine dans laquelle Google va mettre votre site pendant plusieurs mois, si le site est neuf à 100% (nouveau nom de domaine). Cette sandbox va bien entendu réduire la quantité de trafic apportée sur votre site. Une fois que votre site a fait ses preuves, il sort de la sandbox, et Google lui propose un trafic normal.

Récupérer du trafic : Si le domaine a de nombreux liens entrants qui n’ont pas été remplacés, il se peut que celui-ci fasse des visites de façon naturelle. Vous pouvez alors simplement rediriger ces utilisateurs « perdus » vers votre site (sous réserve bien entendu que vous ayez un autre site dans la même thématique). La redirection est une solution simple, mais de loi la moins optimisée pour pleinement tirer partie d’un domaine expiré.

Récupérer du jus SEO : Comme expliqué plus haut, un domaine bénéficie d’un passif SEO. Ce passif, c’est une collection de backlinks / ancres / pages indexées qui font que Google considère que ce site a plus d’autorité qu’un autre sur un domaine précis. Ce jus SEO peut, contrairement au point ci-dessus, vous apporter beaucoup de trafic.

Récupérer du contenu : Ici, je pense que je ne vais pas me faire que des amis ! Si vous achetez un domaine expiré, vous pouvez utiliser le formidable outil qu’est WebArchive pour voir à quoi ressemblait le site il y a plusieurs mois/années. C’est notamment une phase d’analyse indispensable avant d’acheter un domaine expiré, mais nous y reviendrons dans un autre article. Vous pouvez donc accéder au site dans une version qui n’est plus en ligne, et sous réserve que le contenu de ce site ne soit pas réutilisé quelque part (vous risque sinon une sanction de Google pour duplicate content), vous pouvez réutiliser du contenu qui y est rédigé. Ça vous permet de bénéficier d’un contenu qui a fait ses preuves, gratuitement.

Je ne vous recommande pas spécialement de procéder comme ça, ça dépend de la façon de faire de chacun (c’est bien entendu assez limite niveau copyright). Sachez juste que c’est possible, et que de nombreux marketeurs que je connais procèdent de cette façon.

Tous les domaines ne se valent pas !

Attention, il existe de très bons domaines expirés, mais également de très mauvais. Il est primordial de faire une analyse approfondie des domaines auxquels vous vous intéressez, au risque de vous retrouver avec un achat inutile.

On reviendra sur un les critères d’analyse dans un autre article, mais voilà déjà une liste de critères à respecter pour limiter les risques de faire une mauvaise affaire : veillez à ce que votre domaine ait un TF et CF supérieur à 15, qu’il n’y ait pas de marque déposée dans le nom, et surtout qu’il n’ait pas été spammé (très important !). Si vous n’avez rien compris, ce n’est pas grave, on verra la méthode précise pour contrôler ces points dans un prochain article !

Pour moi, il y a deux types de domaine qui valent le coup :

Keywords : Certains domaines ne bénéficient d’aucun jus SEO, mais ont un très bon potentiel au niveau des mots clés. Par exemple, j’ai vu passer il y a peu le nom de domaine ile-tropicale.fr (qui s’est vendu 350€). Il n’avait aucun jus SEO (pas de backlinks), mais les mots génériques qui composent le domaine font sa valeur. Ces domaines sont propices à la création de money site, grâce à leurs mots clés très génériques.

Jus SEO : Certains domaines ont au contraire des mots qui le composent sans grand sens ou intérêt, mais ont un socle SEO très solide. Ces domaines sont intéressants dans le sens où ils peuvent attirer un trafic important, mais sont à mon sens peu intéressant à utiliser en terme de money site. En effet, il sera difficile de donner une identité à un nom de domaine qui reprend, par exemple, le nom d’une ancienne société de réparation d’ordinateur. Il est intéressant dans ce cas de créer un site de contenu, qui redirigera vers votre money site.

Que faire avec un domaine expiré ?

Un domaine expiré est donc à mon sens une super opportunité pour vos prochains projets. De mon côté, je travaille à 80% avec des domaines expirés, puisque ça réduit considérablement les efforts de lancement. Il faut cependant s’armer de patience, pour ne pas acheter tout et n’importe quoi !

Un domaine expiré est un domaine classique, donc vous pouvez en faire tout ce que vous voulez : blog, produit, site business, PBN … Il est souvent intéressant de combiner plusieurs domaines expirés autour d’une thématique, afin de multiplier vos canaux d’acquisition. Par exemple, si vous avez un site qui fait de la vente de ebooks sur le jardinage, vous pouvez acheter 5 domaines expirés sur des thématiques proches du jardinage, en faire des sites de contenu, et rediriger vers le site qui vous fait vivre (le money site). On reviendra sur tous ces points en détails dans un autre article.

Comment acheter un domaine expiré ?

Il existe de nombreuses plateformes, dont beaucoup fonctionnent à l’enchère. En voici quelques liens (on verra dans un prochain article comment les utiliser) :

https://www.pbnpremium.com
http://youdot.io
https://www.kifdom.com
https://www.expireddomains.net

Attention ! Ne faites pas la même erreur que moi. Quand on voit toutes les possibilités offertes par ces domaines, on se laisse très vite griser et on finit par acheter tout un tas de domaines qui « pourraient nous être utiles un jour ». Sauf qu’un domaine, ça se renouvelle tous les ans. Je me suis pas exemple à mes débuts retrouvé avec 50 domaines que je voulais exploiter, mais comme il n’y a que 24h dans une journée, j’en ai libéré plus des trois-quarts sans avoir rien fait dessus.

Donc avant d’acheter un domaine, ayez déjà une idée précise de ce que vous allez en faire, et demandez-vous vraiment s’il a une cohérence dans le système que vous êtes en train de mettre en place !

On verra dans un prochain article comment sélectionner un bon domaine, comment utiliser les plateformes ci-dessus, et comment exploiter au maximum ses domaines.